Précis de vocabulaire

Si vous découvrez les techniques Freinet et la pédagogie institutionnelle, peut-être vous sentez-vous en terre inconnue… En fait, je me souviens très bien de mes débuts et de mes demandes incessantes de précisions lexicales  🙂 Le “jargon” employé me perturbait 🙂

Vous trouverez ici des définitions minimales. Des articles complémentaires détaillés pour chaque technique et institution arriveront au fur et à mesure de la vie du blog.

N’hésitez pas à m’indiquer dans les commentaires s’il manque des rubriques 🙂

ceintures de couleur

Il existe deux sortes de ceintures: les ceintures de niveau (pour les apprentissages scolaires) et les ceintures de comportement. Les ceintures définissent un ensemble de savoirs et de compétences. Elles permettent ainsi à chaque éléve de travailler à son niveau et à son rythme.

Elles sont calquées sur les ceintures de judo.

Maternelle : Rose puis blanc
CP : Jaune puis orange
CE1 : Vert clair puis vert foncé
CE2 : Bleu clair puis bleu foncé
CM1 : Beige puis marron
CM2 : Violet puis noir

Non seulement la classe est hétérogènes mais chaque enfant est hétérogène: il peut être ceinture verte en lecture, jaune en numération, bleue en sport.

Les savoirs et compétences à acquérir pour passer à l’échelon suivant sont connus des élèves. Ils savent ce qu’ils doivent travailler.

Un tableau des différentes ceintures de chaque élève est affiché en classe. Chacun sait où il en est et à qui il peut demander de l’aide.

Les ceintures de comportement définissent des compétences sociales et le sens de la responsabilité. Elles déterminent ainsi des devoirs et des libertés.

album/enquête

Il faudrait d’ailleurs plutôt dire enquête/album. La classe se renseigne sur un sujet qui l’intéresse : on peut sortir pour visiter un lieu, des personnes ou on peut se renseigner dans des livres, sur internet. L’album sera un recueil de textes, dessins, photos sur le sujet. Comme pour le journal, il vaut mieux un album modeste lisible et agréable à lire qu’un gros album de 10 kg inachevé. L’album circulera dans les familles, chez les correspondants et ira aussi chez la personne qui nous a recus.

ateliers du journal

Les ateliers du journal sont les ateliers de fabrication du journal : selon le matériel dont on dispose, imprimerie des textes et illustrations.

Pour les illustrations, des techniques simples sont privilégiées : pochoir, papier à la cuve, fond avec du papier tapisserie. Pas besoin de connaitre des dizaines de techniques pour faire un beau journal !

Les enfants travaillent par équipe autour d’un texte. C’est un travail très coopératif.

boîte à questions

Concrètement c’est une boîte. Chaque enfant peut y déposer des questions. Une fois par semaine, un moment (20 minutes), noté à l’emploi du temps, est consacré à la lecture et à la réponse des questions.

chef d’équipe

La classe est organisée en équipes de vie.

Le chef d’équipe doit être vert en comportement. Ses compétences sont reconnues. Il ou elle peut diriger, coordonner, aider. Bien sûr, il, elle n’est pas seul-e : il, elle peut demander l’aide d’un autre élève, de la maîtresse ou du maître.

C’est le sociogramme qui me permet de proposer les chefs d’équipe à la classe.

Dans les petites classes, maternelle et CP, on parle plutot de responsable d’équipe, à partir de orange en comportement.

choix de texte

C’est le moment (20 à 30 minutes par semaine) où la classe choisit le texte qui ira dans le jounal.

conseil

C’est une réunion qui a lieu deux fois par semaine (30 mn chaque fois). Tous les élèves, l’enseignante et l’ATSEM en maternelle y participent. Nous y parlons de la classe, ce qui va, ce qui ne va pas. Nos élaborons des règles, parlons des métiers, des projets, …

Dans ma classe 4 rubriques: métiers, propositions-informations, critiques, félicitations-remerciements.

Le conseil peut être présidé par la maîtresse en début d’année puis par un élève grand en comportement par la suite (en élémentaire). Le secrétaire note dans le cahier de conseil les décisions.

correspondance

La correspondance scolaire, c’est l’échange de lettres (collectives et individuelles) avec une autre classe. Comme le journal scolaire, elle est à l’origine de situations vraies et se révèle très efficace pour apprendre à lire et à écrire.

crèche

La crèche est un lieu de repos, de régression, de retrait lorqu’un enfant ne peut plus être dans le groupe. La crèche se trouve dans la classe : c’est un espace précis et limité (un matelas, une table et chaise) où la régression est possible et reconnue. Cela peut éviter d’envoyer l’enfant chez le-la directeur-trice ou chez un-e collègue.

emploi du temps

L’emploi du temps est affiché, connu de tous les enfants. Pour beaucoup l’emploi du temps est sécurisant : après les mathématiques, on ira en sport. Certes, c’est beaucoup plus difficile pour l’enseignant de faire “sauter” le sport, la musique, …

équipe

La classe est organisée en équipe de vie de 4 à 5 élèves. Les équipes sont hétérogènes tant au niveau des comportements que des apprentissages. Elles sont matérialisées par des groupes de tables.

La constitution des équipes est toujours difficile. Elles sont constituées grâce au sociogramme-express (environ 3 fois par an).

Elles ne sont jamais parfaites Smile

D’autres équipes peuvent exister : pour les ateliers, pour le sport.

Freinet

Célestin Freinet (1896-1966) est un instituteur blessé pendant la première guerre mondiale. Il met ses élèves en situation d’activité et constate qu’ils progressent plus vite. Il fonde le mouvement pédagogique de l’école moderne, aujourd’hui l’ICEM. Il favorise « le tâtonnement expérimental » et développe « la réunion de coopérative ». Il milite pour un apprentissages des savoirs  à travers un « travail vrai », comme le journal scolaire. Il introduit l’imprimerie à l’école. Il favorise l’individualisation du travail de chaque élève avec des fichiers auto-correctifs.

institution

Le mot institution peut paraitre barbare. Il relève de la complexité de la classe. Ce n’est pas seulement le conseil ou le quoi de neuf.

Une institution c’est ce qui, collectivement, s’institue dans la classe coopérative, ce que l’on construit.

Qu’entendons-nous par « institutions » ? La simple règle qui permet d’utiliser le savon sans se quereller est déjà une institution. L’ensemble des règles qui déterminent « ce qui se fait et ce qui ne se fait pas » en tel lieu, à tel moment, ce que nous appelons « les lois de la classe », en sont une autre.

Mais nous appelons aussi « institution » ce que nous instituons : la définition des lieux, des moments, des statuts de chacun suivant son niveau de comportement, c’est-à-dire selon ses possibilités, les fonctions (services, postes, responsabilités), les rôles (présidence, secrétariat), les diverses réunions (chefs d’équipe, classes de niveau, etc.…), les rites qui en assurent l’efficacité, etc.… (Vers la Pédagogie institutionnelle, Fernand Oury, p. 81-82)

j’écris

C’est le moment où les enfants ont la possibilité d’écrire un texte pour le journal qu’ils présenteront au choix de texte. A ce moment-là, je suis disponible pour les aider.

journal scolaire

C’est un recueil de textes écrits par les enfants de la classe. Il parait au minimum une fois par trimestre. Mieux vaut un “petit” journal qu’un journal de rêve qui ne parait jamais. Nous n’avons pas l’ambition d’écrire Le Monde.

Il contient en général : des textes libres mis au point, des textes sur la vie de la classe, des comptes-rendus d’enquêtes, des illustrations,…

Il est à l’origine de situations « vraies », de « vrai » travail. Il met les enfants en situation directe de lire et d’écrire. Il ne peut se faire sans coopération.

loi

Des lois sont indispensables au bon fonctionnement de la classe. Selon les classes, elles peuvent être décidées en conseil ou imposées par le-la maître-sse.

  • Je ne me moque pas : comment parler, oser se tromper si on peut être la risée des autres ? C’est une loi non négociable : elle est l’équivalent symbolique de “tu ne tueras point”. Rappelez-vous … Un mot, un rire malveillant ne vous a-t-il jamais blessé ? Pour combien de temps ?
  • J’écoute qui parle. Je demande la parole. Comment parler dans le brouhaha ? Comment se faire entendre si on est timide ?
  • La loi de la confiance : ce qui se dit ici, ne sort pas sans notre avis. Quel droit à l’erreur si tout le quartier est au courant le soir ? Est-il possible de déposer au quoi de neuf quelque chose “d’intime” si tout le village le sait dès le lendemain ?

Le reste, ce ne sont que des règles (modifiables).

maître-mots

Les maîtres-mots sont utilisés pour chaque moment de parole, lors des réunions. Ils rassurent, ritualisent, aident à la présidence.

Par exemple, les maîtres-mots du conseil :

· Le conseil commence, silence…

· Qui demande la parole ?…

· Critiques ? Félicitations ? Remerciements ?…

· Parole à l’accusé… au responsable…Témoins ?…

. Qui a quelche chose à ajouter ?

· Untel, gêneur une fois !

. On passe.

. Le secrétaire relit les décisions.

. Le conseil est terminé.

métier

Le métier est une fonction spécifique, une responsabilité assurée par un élève au sein du groupe-classe : ranger les crayons, distribuer les cahiers, trésorier de la coopérative (en élémentaire). Ce n’est pas un “service” accordé de manière aléatoire. Les métiers sont discutés et attribués au conseil.

Tant qu’un élève n’est pas responsable de quelque chose, tant qu’il n’a pas le sentiment d’être indispensable, la classe n’est pas son oeuvre, il n’en a rien à… faire, il n’est pas dans sa classe. D’où, d’emblée, 40 fonctions à distribuer. F. Oury

mise au point de texte

C’est le moment où la classe met au point le texte qui a été élu pour le journal. Il s’agit de corriger les erreurs d’orthographe, de syntaxe, de vocabulaire. On ne publie pas n’importe quoi, n’importe comment dans le journal.

monnaie et marché

C’est l’institution qui fait toujours le plus débat.

La monnaie intérieure (dans ma classe, le point) est une vraie monnaie qui a cours sur le territoire de la classe. Les enfants gagnent des points en travaillant. Ils les dépensent en amende (quand une règle est transgressée) ou au marché hebdomadaire où ils peuvent acheter fournitures de classe et petits objets.

monographie

La monographie d’écolier ou de classe est une histoire écrite par un enseignant après élaboration avec d’autres enseignants qui pratiquent aussi les techniques Freinet et la pédagogie institutionnelle.

La monographie, probablement le seul langage possible en pédagogie. (Lacan)

Oury

Fernand Oury (1920-1996) est un instituteur formé aux méthodes de Célestin Freinet. En 1949, Fernand Oury participe à un stage organisé à Cannes par Freinet. Il s’enthousiasme mais émet quelques réserves sur certaines options naturistes de Freinet. A la fin du stage, Fernand Oury remonte à Paris pour retrouver les 43 élèves de sa classe de CE2.

Fernand Oury transforme sa classe et commence à prendre des notes sur ses élèves. Sa première monographie, intitulés « Claude traînait la patte » sera suivie de beaucoup d’autres. Dans ses écrits, il tient compte de l’inconscient, des phénomènes de groupe. Grâce à son frère Jean Oury, psychiatre, il rencontre Tosquelles fondateur de la psychothérapie institutionnelle.

Contrairement à Freinet qui travaille en milieu rural, Fernand Oury travaille dans une grande ville et subit (avec les enfants) l’ambiance et la discipline de ce qu’il surnomme « l’école caserne». Pour  réveiller ses élèves « dressés à ne rien faire et à se taire », Fernand Oury va mettre au point diverses institutions : ceintures de couleurs, monnaie intérieure, métiers, quoi de neuf

C’est Jean Oury, lors d’un congrès du mouvement Freinet en 1958, qui le premier va proposer le terme de « pédagogie institutionnelle ».

table d’exposition

Concrètement une table où chaque enfant peut déposer un objet. Un moment table d’exposition est prévu à l’emploi du temps où chaque enfant peut présenter son objet à la classe.

phrase-clé

Une phrase est extraite du texte élu de la semaine. Elle va servir aux apprentissages en lecture, écriture, orthographe, grammaire. Chaque semaine des exercices sont effectués sur une nouvelle phrase et sur le texte élu. Il ne s’agit pas d’une exploitation exhaustive des textes, ce qui ruinerait le désir d’écrire des élèves.

Ce n’est pas qu’un simple entrainement : les règles les plus fréquentes, donc les plus utiles, reviennent dans des contextes différents, de même pour le vocabulaire. Les règles d’orthographe deviennent des automatismes pour les enfants.

présentation de lecture

C’est un moment où chaque enfant lit à la classe un texte ou présente un livre. Chaque enfant présente selon son niveau de lecture. Seule exigence : l’enfant doit avoir préparé sa lecture.

quoi de neuf

Le quoi de neuf est une réunion de 20 minutes en début de matinée. Il a lieu deux fois par semaine en élémentaire, tous les jours en maternelle. C’est un moment de parole où chaque enfant peut dire ce qu’il veut. Ce n’est pas un moment de langage. Il est présidé par la maitresse en début d’année, par un élève grand en comportement ensuite en classe élémentaire.

règle

Les règles de vie de la classe sont élaborées au conseil. Elles sont modifiables si elles deviennent caduques ou si elles ne nous conviennent plus exactement. Elles sont valables pour les enfants ET les adultes de la classe.

sociogramme-express

Le sociogramme-express aide à la constitution des équipes.

3 doubles questions sont posées aux éléves :

1. Avec qui aimes-tu travailler ?

Avec qui refuses-tu de travailler ?

2. A qui acceptes-tu d’obéir ?

A qui refuses-tu d’obéir ?

3. Avec qui aimes-tu jouer ?

Avec qui refuses-tu de jouer ?

Les questions 3 servent surtout à avoir une idée de l’état de la classe mais ne servent pas directement à la constitution des équipes.

Les élèves écrivent secrètement 2 ou 3 noms pour chaque question sur une feuille (il peut y avoir 0 refus). Pour les non-écrivains, les élèves donnent secrètement au maître ou à la maîtresse les 2 ou 3 noms.

Ces renseignements (plus ma connaissance des élèves) me permettent de faire des équipes (non explosives) et de les proposer au conseil.

 

N’hésitez pas à partager ce précis de vocabulaire si vous pensez qu’il peut aider des collègues.

Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

1 commentaire sur “Précis de vocabulaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *