Commencer à apprendre à lire et à écrire en maternelle ??

Préalables

IMG_96161. Je traite ici de l’apprentissage de la lecture en maternelle. J’ai aussi utilisé pendant 17 ans cette méthode du CP au CM (pour la grammaire, la conjugaison entre autres). Les collègues intéressés par le sujet en élémentaire me le signalent dans les commentaires et je me ferai un plaisir de rédiger un article pour eux.

2. Après ce qu’on a appelé la “primarisation” de la maternelle (fiches de lecture, de math, …), on assiste en France à un virage à 90° avec les instructions officielles de 2015 : le jeu d’abord et toujours.  Il faut voir comment de nombreux inspecteurs et inspectrices redécouvrent le jeu et sont scandalisés dès que des enfants sont plus de 10 minutes à une table. Je caricature à peine … En 2018, retour de manivelle ?

Evidemment, le jeu est important, dans la classe (en élémentaire aussi d’ailleurs), hors de la classe et doit tenir une grande place dans nos pédagogies. Mais cela ne veut pas dire que, pour des enfants qui sont prêts, qui ont envie, on ne peut pas doucement, à leur rythme, à leur niveau, commencer l’apprentissage de la lecture, de l’écriture (et des maths dont je traite dans un autre article). Je peux vous certifier que lorsque c’est fait dans les conditions que je viens de décrire, c’est un vrai plaisir pour l’enfant, pour l’enseignant-e, une vraie fierté pour les deux. Et puis, les enfants ont tous envie de grandir, de faire comme les grands !! Les plages d’apprentissage ne durent jamais plus de 20 mn. Si je vois un enfant ou le groupe non motivés, j’arrête et on passe à autre chose.

Je vais donc vous présenter ce que j’ai fait dans mes classes de MS-GS (et qui peut être fait en début de CP).

Travail sur la phrase-clé en moyenne section (MS) et grande section (GS) de maternelle

Le travail présenté ici s’effectue dans une classe coopérative qui utilise les techniques Freinet et la pédagogie institutionnelle.

Le travail sur la phrase-clé se fait, chaque semaine, à partir du texte élu d’un enfant. Ce qui signifie que les enfants ont écrit (dessin et dictée du texte à l’adulte) et qu’il y a eu un choix de texte et une mise au point du texte. Je vous renvoie au bonus gratuit que vous pouvez télécharger.

Emploi du temps (plages de français)

Lundi Mardi Jeudi Vendredi
Matin J’écris (20 mn) avant la récréation

Choix de texte (30 mn) après la récréation

Travail sur la phrase-clé

· Collectivement : grandes étiquettes (15 mn)

· individuellement : petites étiquettes (15 mn)

Travail sur la phrase-clé :

· collectivement : grandes étiquettes (10 mn)

· individuellement : travail écrit par niveau (20 mn)

Travail sur la phrase-clé par équipe (étiquettes moyennes du cahier, 15 mn).

Travail individuel par niveau (20 mn)

Après-midi Mise au point de texte (15 mn)

Travail sur les lettres et les “sons” des mots-clés (20 minutes) Groupes 1 et 2.

Travail sur le lexique, sur des abécédaires (20 mn )

Travail sur les lettres et les “sons” des mots-clés (20 minutes). Groupes 3 et 4.

Ateliers d’imprimerie

Travail sur les lettres et les “sons” des mots-clés (20 minutes) Groupes 1 et 2.

Ateliers d’imprimerie.

Travail sur les lettres et les “sons” des mots-clés (20 minutes) Groupes 3 et 4.

Travail sur la phrase-clé

Chaque semaine, je choisis une phrase-clé dans le texte élu et mis au point, une phrase “simple”: sujet, verbe, complément. C’est utile en début d’année, si le texte s’y prète, de choisir une phrase avec un sujet à la 3e personne du singulier ou du pluriel. Ainsi on peut substituer le sujet par les prénoms des enfants pour faire de nouvelles phrases.

Le travail sur la phrase-clé commence le mardi

  • Sur une grande feuille à gauche du tableau, les phrases-clés numérotées sont écrites au fur et à mesure tout au long de l’année. La phrase-clé de la semaine est recopiée en minuscule script.
  • Chaque mot de la phrase-clé a été recopié sur une grande étiquette. Ces étiquettes sont au tableau dans l’ordre. Commence alors un travail collectif sur les mots et la phrase. Je lis la phrase puis les élèves la lisent, on montre les mots, on les compte. On parle des mots, des lettres … On mélange les mots, on les relit, on remet la phrase dans l’ordre. Toute la classe participe : les enfants sont sur des bancs en face du tableau. 10 minutes d’intense activité !
  • Ensuite, chaque enfant va dans son équipe pour un travail individuel. Les responsables des métiers colle, feuilles, ciseaux et crayons de bois font leur métier. Chaque enfant a rapidement la feuille suivante :
Prénom : ……………………………………………………

Mon     papi     a     fait     une     cabane.

(bien séparer les mots, mettre plusieurs espaces entre chaque mot)

……………………………………………………………………………..

papi Mon cabane. fait une a

Etiquettes à découper. En début d’année, je donne la bande d’étiquettes séparemment. Puis, pas de panique si les étiquettes ne sont pas correctement découpées. Solutions : si je pense que l’enfant est capable de découper correctement, je lui redonne une bande. Si non, je donne des étiquettes découpées.

Une fois les étiquettes découpées, elles sont collées sous le modèle.

  • Tous les mardis, toute l’année, les enfants auront à découper et à reconstituer le phrase-clé. Ils y arrivent très rapidement et très facilement. Au mois de novembre, il n’y a plus aucune erreur. Cet exercice est rassurant, sécurisant. Chacun sait ce qu’il a à faire : on apprend à lire avec la phrase-clé du texte de X en remettant les mots dans l’ordre. C’est un exercice valorisant pour chacun. On travaille par la même occasion la concentration, la motricité fine (découper des étiquettes, coller,…), …
  • Lorsqu’ils ont fini leur travail, les enfants viennent me lire la phrase (ou lire à un grand en lecture, plus tard dans l’année). Après, selon le niveau en lecture, je demande : montre-moi le mot cabane, quel est le mot qui commence par un “f” … ?
  • Prévoir  à l’avance des ateliers, des jeux calmes (que les enfants connaissent) pour les enfants qui ont terminé les premiers.

Jeudi

Travail collectif

· On relit la phrase-clé de la semaine et je fais quelques substitutions (travail avec les grandes étiquettes). C’est un travail sur la syntaxe. Les nouvelles phrases sont appelées les phrases imaginaires (ou phrases rigolotes selon le contexte).

Exemples :

Mon papi a fait une cabane. (phrase-clé)

Jonathan a fait une cabane.

Rémi a fait une cabane.

Maman a fait une cabane.

Mon papi a fait un gâteau.

Mon papi a fait un avion.

Mon papi a fait un collier.

Les substitutions se font avec les mots appris les semaines précédentes. A partir de janvier, j’introduis des mots nouveaux. Les grands en lecture essaient de lire, en “faisant le bruit des lettres”. J’aide ! 10 à 15 minutes.

Travail individuel par niveau

  • Comme la veille, chaque enfant va dans son équipe et les responsables des métiers colle, feuilles, ciseaux, crayons de couleurs et crayons de bois font leur métier.
  • Selon leur niveau (petit, moyen, grand en lecture), les enfants ont un travail individuel différent.

Niveau petit : le travail ressemble étrangement à celui de la veille. Je ne peux pas demander plus à un petit qui débute en lecture ! Différence avec la veille : il dessine en plus l’histoire.

Prénom : ……………………………………………………

Mon papi a fait une cabane.                                Dessin

………………………………………

Je dessine une cabane

papi Mon cabane. fait une a

Niveau moyen en lecture :

Prénom : ……………………………………………………

Mon papi a fait une cabane.

………………………………………

Colorie en jaune le mot cabane :

maman chien arbre cabane voiture bébé

Important : colorier en jaune > On peut toujours lire le mot.

Je dessine une cabane

papi Mon cabane. fait une a

Niveau grand en lecture :

Prénom : ……………………………………………………

Mon papi a fait une cabane.

………………………………………

Colorie en jaune les B, b, b :

b d p b P l b b B b

Colorie en jaune le mot cabane :

cabane cadenas bébé bulle crabe bonbon
cabanon banane cabas cabane crabe cabris

Relie les mots (en cours de l’année, la colonne de gauche est écrite de manière différente –cursive, majuscule) :

papi *             *cabane

fait *               * une

une *              *fait

cabane *        * à

a *                  * papi

Dessine une cabane et un papi

papi Mon cabane. fait une a

Vendredi

Travail par équipe sur la phrase-clé

  • Chaque enfant a une enveloppe avec les étiquettes des mots des phrases-clés ainsi que les prénoms de la classe.

Aide en début d’année : pour chaque phrase-clé, une couleur d’étiquettes différente. Cinq phrases-clés dans chaque enveloppe (quatre anciennes phrases + la phrase-clé de la semaine.)

  • Les enfants peuvent travailler individuellement ou par 2, 3, 4 ou 5 (5/6 enfants dans chaque équipe). Il y a un grand en lecture dans chaque équipe.
  • Il s’agit dans un premier temps de reconstituer la phrase-clé de la semaine.
  • Puis, les enfants peuvent reconstituer les phrases-clé précédentes (modèles sur l’affiche à gauche du tableau), inventer toutes les phrases qu’ils veulent à l’aide des étiquettes. Je passe dans les équipes, les enfants lisent leur(s) phrase(s). durée: 10 à 15 minutes en début d’année, 20 à 30 mn en fin d’année.

Travail individuel par niveau (seulement les GS en début d’année)

  • Les responsables des métiers colle, feuilles, ciseaux, crayons de couleurs et crayons de bois font leur métier.
  • Selon leur niveau, les enfants ont un travail individuel différent.

Niveau petit en lecture : le travail ressemble toujours à celui de la veille. C’est rassurant et le petit se met au travail tout de suite (il sait ce qu’il a à faire) et s’entraîne comme un sportif. Les enfants aiment cette idée.

Prénom : ……………………………………………………

Jonathan     a       fait        une         cabane. (Jonathan, prénom d’un enfant de la classe)

…………………………………………………………….

Jonathan cabane. fait une a

Niveau moyen en lecture (comme pour les petits en lecture – et les grands), les enfants s’entrainent d’abord à reconstituer la phrase-clé de la semaine avec les étiquettes en bas de la feuille).

Prénom : ……………………………………………………

Jonathan    a     fait      une       cabane.

…………………………………………………………….

Colorie en jaune le mot cabane :

cariole chien cabas cabane banane cane
cabane banane bébé bulle crabe ballon

Colorie en jaune les b :

b d p o g d b b q b

étiquettes:

a – une – cabane – Jonathan – fait –

Niveau grand en lecture

Prénom : ……………………………………………………

Le      garçon     a     fait     une    cabane.

…………………………………………………………..

Je colorie en jaune le mot cabane :

cabanon cabana cabnae cabone cabane cadane

J’apprends à écrire : (les enfants écrivent en même temps que moi. J’écris au tableau en expliquant comment on forme chaque lettre).

cabane ………………………………………..

garçon Le cabane. fait une a

Au fur et à mesure de l’année, les exercices peuvent varier : par exemple, mettre un ou une devant des mots connus, …

Important : à mon avis, ne pas varier les exercices trop souvent. Cela peut déstabiliser les enfants qui avancent tout doucement sur le chemin de la lecture.

Chaque jour, l’après-midi

  • Un travail sur les lettres et les syllabes est fait oralement, environ pendant 10/15 minutes, par petit groupe, chaque jour : 4 groupes dans la classe, chaque groupe travaille 2 fois par semaine sur les lettres et les sons avec moi. Pendant ce temps, les autres groupes jouent, lisent calmement. Mais c’est toujours étonnant de constater comment certains enfants entendent mieux à ce moment alors qu’ils jouent…
  • Par écrit, maximum 10 mn. La consigne : j’écris les lettres que la maîtresse dicte.
1. 2. 3. 4. 5.

A partir de janvier en GS, si l’enfant est prêt : j’écris les syllabes (simples) que la maîtresse dicte. Un enfant que je ne sens pas prêt mais qui demande un jour à essayer, est bien sûr accueilli avec plaisir.

6. 7. 8. 9. 10.
  • A partir de mars, le travail sur la syllabe continue à l’oral et à l’écrit (à l’écrit, toujours pour ceux que je sens prêts). Il est hors de question de dégoûter à l’apprentissage de la lecture !!

Exemple : j’entoure la syllabe que la maîtresse prononce.

  1. MA – PA – RA – VA – DA
  1. MO – PO – RO – VO – DO
  1. MI – DU – TE – SA – LO

Nous corrigeons ensemble et cherchons des mots avec les syllabes entourées (maximum 10 minutes).

Bien entendu, les enfants vont à leur rythme et à leur niveau. Pas de forcing !!!!! Pas de note !! Pas de Smiley !!! Des encouragements. Seules les réussites sont collées dans le cahier. Chacun fait son chemin singulièrement. Rappel : tous les enfants ne marchent pas à 10 mois mais tous courent à 5 ans. Le plus difficile pour l’enseignant-e est de gérer l’hétérogénéité. Les 3 groupes : petit, moyen, grand en lecture aident (les groupes n’ont rien à voir avec l’âge de l’enfant ou son comportement). Je reviendrai sur ce sujet dans un autre article. Ceux qui , un jour, ne sont pas intéressés peuvent toujours  jouer, dessiner, faire de la pâte à modeler, lire un livre, … seule contrainte: ils ne gênent pas. Rappel : les séances de lecture ou d’écriture ne durent jamais plus de 20 minutes.

Matériel collectif

Affichages

  • L’alphabet dans les trois écritures est affiché près du tableau : cartes plastiques à disposition des élèves.
  • Les phrases-clés sont recopiées en minuscule script sur une grande feuille, placée à côté du tableau.
  • Les grandes étiquettes des mots des phrases-clés sont dans une boîte près d’un tableau magnétique. Elles sont à disposition des élèves. Il n’est pas rare de voir certains les prendre pendant les moments de jeux et jouer à la maîtresse.

Si vous pensez que l’article peut être utile à un-e collègue, même un-e seul-e :), n’hésitez pas à le partager ! Merci (et cela m’encourage à continuer à partager mon expérience)

Vraiment désolée pour les tableaux un peu farfelus … J’ai des progrès à faire en informatique 🙂

Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage

4 commentaires sur “Commencer à apprendre à lire et à écrire en maternelle ??

  1. Bonjour Isabelle

    Je te remercie pour ce retour d’expérience.

    J’aime beaucoup ta phrase “ton les enfants courent à 5 ans” ! Tu as bien raison : chacun son parcours, chacun sa vitesse.
    Et pourtant je pense que l’Education a mal organisé l’ensemble : pourquoi avoir des classes par âge ? C’est très contradictoire, tu ne penses pas ?!

    Si tout le monde avance à son rythme : pourquoi a-t-on des étapes comme le passage en CP ? ou le CM2 ?

    Je crois beaucoup au jeu et pourtant tu as raison, tout le monde n’est pas obligé d’aimer jouer tout le temps. On a des moments où apprendre et se former est essentiel.

    Si on se sent respecté, et que l’on peut arrêter quand on veut, alors oui apprendre sans jouer est vraiment superbe !
    Mais comment faire quand tu as plusieurs enfants en même temps ?

    Au plaisir
    Evan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *