16 raisons de raconter des contes

Les contes ? C’est encore à la mode ? OUI et ils ont même plutôt la côte, que ce soit à l’école, en famille, dans les centre de loisirs ou en thérapie 🙂

Les écrans sont présents dans la vie des enfants dès leur naissance, les films et animations vidéo les sidèrent, pourtant, à chaque fois que je raconte un conte, les enfants (à l’école, à la maison, au centre de loisirs) écoutent, sont bouche bée, applaudissent et en redemandent. Pourquoi ?

  1. Ce sont des récits très simples. Les personnages sont très typés (selon Piaget et Wallon, les enfants ordonnent le monde en deux catégories). L’enfant reconnait aussitôt
  • les bons et les méchants
  • les pauvres et les riches
  • les petits et les grands

 

  1. L’enfant, l’adulte quitte le monde réel pour entrer dans celui de l’imaginaire où tout est possible. Aller dans d’autres mondes, dans d’autres temps, dans d’autres « corps », d’autres « esprit », dans des mondes où les animaux parlent.

Quelques mots suffisent :

  • Il était une fois, …
  • Dans un pays lointain, …
  • Cric crac, c’est l’histoire de …

 

  1. Éveiller la curiosité des enfants

 

  1. Importance de l’imaginaire pour grandir (« meilleur moyen pour dompter les maximonstres » Sendak)

 

  1. L’enfant peut s’identifier au héros (il n’est plus seul) et comme lui, il va pouvoir s’en sortir (développement de l’estime de soi) et devenir maître de son destin (« scénario de gagneur » selon Eric Berne). Le héros peut être :
  • petit
  • seul
  • faible
  • vulnérable
  • en difficulté
  • différent
  • révolté
  • méprisé, moqué
  • il a peur (selon l’âge : de la séparation, de l’obscurité, de l’autre, des objets, du noir, des animaux, de la maladie, de la mort, de l’école, …)
  • il est abandonné
  • il est en rivalité avec des frères ou des sœurs

 

  1. Le conte n’est pas fait que d’ombre, l’enfant y retrouve aussi des plaisirs, des joies connus :
  • aide
  • camaraderie
  • farces
  • fête
  • joie

Mettre des mots sur toutes ces émotions, ces sentiments est important. Le conte permet de jouer avec nos émotions, avec la peur en particulier. « Le petit enfant doit être capable d’avoir peur afin d’être soulagé de ce qui est mauvais pour lui. Il a besoin de voir le mal en d’autres personnes, d’autres choses, d’autres situations. » (Winnicott)

 

  1. Message que l’on retrouve dans les contes : la vie est difficile, pleine de problèmes mais on peut surmonter les épreuves.

 

  1. Plaisir d’un moment partagé
  • Plaisir
  • Magie de la voix et du corps du conteur.
  • L’enfant s’aperçoit qu’il n’est pas seul avec ses peurs, d’autres ont les mêmes peurs que lui
  • Plaisir de la langue, des formules (« tire la bobinette et la chevillette cherra »)

 

  1. Apprentissage implicite de la langue

 

  1. Apprentissage de l’écoute active

 

  1. Raconter pour donner envie de raconter (et s’approprier des récits)

 

  1. Donner le goût de la lecture pour découvrir soi-même d’autres contes

 

  1. Un travail inconscient se fait pour l’enfant (et l’adulte). De nombreuses études de psychologues, psychiatres, psychanalyste le montrent (toutes ne vont pas dans le même sens mais toutes ces études montrent que les contes « stimulent » l’inconscient).

 

  1. Importance de la transmission d’un patrimoine culturel : certains contes datent de la nuit des temps (même s’ils existent sous plusieurs versions > le conte est vivant :)). Le conte est à tout le monde, il parle de l’histoire des peuples, des traditions, des histoires universelles proche des mythes.
  2. Permettre le lien social : écouter le beau témoignage de l’ethnologue Suzy Platiel (https://videotheque.cnrs.fr/doc=4095)

16. Importance de connaitre les contes « traditionnels » pour comprendre les contes détournés.

 

ET VOUS ? Racontez-vous (ou lisez-vous) des contes à l’école ?

Quels sont ceux qui ont le plus de succès ? N’hésitez pas à partager dans les commentaires vos expériences 🙂

Et partager si vous pensez que cela peut aider un-e collègue 🙂

Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2 commentaires sur “16 raisons de raconter des contes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *