Mon père-Noël préféré

Connaissez-vous VRAIMENT la vie du père-Noël ?

Avez-vous déjà reçu une de ses lettres,

avec un timbre qui prouve qu’elle a été envoyée du Pôle Nord ?

Moi non 😢

Mais les enfants de Tolkien : OUI !

Tout un monde : le Père-Noël, Karhu, le pôle nord

Dans ces lettres, publiées pour la première fois en 1976, nous apprenons que oui, le père-Noël habite bien cette contrée reculée du Pôle Nord avec son compagnon-assistant, l’ours polaire, Karhu.

La paresse de ce dernier, sa gourmandise et sa maladresse, vont occasionner quelques péripéties :

  • Le Père Noël doit installer sa nouvelle maison suite à un accident provoqué par Karhu sur une colline.
  • L’année suivante, Karhu va déclencher une immense aurore boréale.
  • Karhu va aussi tomber des escaliers, tout chargé de paquets. Retard dans la distribution des cadeaux en prévision…
  • Karhu s’endort une fois dans sa baignoire en laissant couler l’eau. C’est un désastre, les cadeaux destinés aux enfants d’Angleterre sont passablement abîmés …

Heureusement, Paksu et Valkotukka, les neveux de Karhu vont animer joyeusement le Pôle Nord.

Père-Noël et Ours Polaire vont recevoir la visite de l’Homme dans la Lune qui va d’ailleurs s’endormir dans la maison du Père Noël car l’ours lui a servi trop de cognac…  Les dragons vont alors sortir et cacher la lune de leurs fumées. Heureusement …

L’elfe Ibereth

Dans les lettres du père-Noël, on fait aussi la connaissance de l’elfe Ilbereth, le secrétaire du Père Noël, qui nous révèle les bêtises de Karhu.

Extrait de la mésaventure de l’innondation :

Je suis Ilbereth. Beaucoup d’entre nous, les Elfes Verts et Rouges, sont venus vivre de manière permanente dans la Maison de la Falaise pour d’apprendre tout sur  l’art  de l’empaquetage.  L’idée était d’Ours Polaire.  Il a aussi inventé le système du numéro : chaque enfant à la charge du Père Noël reçoit un numéro, et nous, les elfes, nous les apprenons par cœur ainsi que toutes les adresses. Cela épargne pas mal d’écriture : tant d’enfants ont le même nom que les paquets devraient aussi porter leur adresse. L’ours polaire a dit : « Je veux que ce soit une année record et aider le Père Noël à prendre  de  l’avance  pour  que  nous  puissions  nous-mêmes  nous amuser le jour de Noël. ». Nous avons tous travaillé dur et vous serez surpris d’entendre que tous les colis étaient empaquetés et numérotés samedi dernier (le 19   décembre). Alors Ours Polaire a annoncé : « Je suis épuisé ; je vais prendre un bain chaud et aller me coucher tôt. » Et bien, vous imaginez ce qui est arrivé. Père Noël faisait une dernière inspection dans  la  Salle  des  Expéditions  pour  l’Angleterre  vers  dix  heures, quand de l’eau s’est mise à couler à travers le plafond et à tout inonder ; Il y avait près de 20 cm d’eau au sol. Ours Polaire était tout simplement installé dans la baignoire avec les deux robinets grand ouverts, et s’était rapidement endormi avec une patte bouchant le trop-plein. Il dormait depuis deux heures lorsque nous l’avons réveillé. Père Noël était vraiment très fâché. Mais Ours Polaire a seulement dit : « J’ai fait un rêve magnifique. Je rêvais que je plongeais d’un iceberg à la dérive et que je chassais les phoques. » […] Cela a rendu le Père Noël encore plus en colère, et Ours Polaire a ajouté : « Eh bien, faites-en un dessin, et demandez aux enfants si c’est drôle ou pas. » C’est ce qu’a fait Père Noël, et il a commencé à trouver ça drôle lui aussi (bien que très ennuyeux). Maintenant, nous avons réparé tous les dégâts, et refait les paquets des cadeaux pour l’Angleterre. Juste à temps. Nous sommes tous fatigués, excusez donc cette écriture griffonnée.

Salutations,

Ilbereth, secrétaire du Père Noël

Le père-Noël et les gobelins

Ces lettres sont le récit de leurs aventures au pôle nord et aussi de leurs démêlés avec les gobelins qui veulent voler les cadeaux des enfants.

Le Père Noël raconte les batailles des gnomes contre les gobelins et indique que la distribution des cadeaux est délicate en tant de guerre (certaines sont écrites pendant la 2e guerre mondiale).

Tolkien, un plaisir de la littérature jeunesse

 

Ces lettres sont écrites à plusieurs mains. Chacun des personnages a sa propre écriture (magnifiques calligraphies de Tolkien) et son propre style.

Le Père Noël, âgé (il a quand même 1927 ans), écrit d’une main tremblante.

Karhu, avec une grosse patte, a une écriture plus épaisse. Et bien sûr Ours n’écrit pas en anglais : il écrit un texte dans sa langue (inventée de toutes pièces par Tolkien). À la demande des enfants, l’ours enverra un alphabet pour qu’ils puissent décrypter le message.

L’elfe a une écriture plus fluide (sa langue est l’elfique).

Chaque écrivain interfère sur les écrits des autres.

L’ours et l’elfe critiquent, par exemple, un poème du père-Noël.

L’ours n’hésite pas à indiquer son avis sur ce que dit le Père Noël ou l’elfe ou à rajouter de PS du style :

Le Père Noël était très pressé- il m’a demandé d’ajouter un de ces pétards magiques à exaucer les vœux, excusez cette écriture épaisse, j’ai une grosse pate.

Le GRAND OURS (polaire)

Un livre et des dessins

 

Dans ces lettres vous trouverez de nombreux dessins.

Ceux de Karhu représentant les murs des cavernes habitées par les gobelins ressemblent à des dessins préhistoriques : mammouth, ours noir, cheval bison, le rhinocéros, figures humaines.

 

 

 

Bref, je n’en dis pas plus, allez lire et lisez aux enfants les lettres du père Noël de Tolkien.

C’est une invitation aux rêves.

Ces 30 lettres ne sont pas uniquement destinées aux enfants mais à tous ceux qui aiment les histoires. Ce livre est tendre, magique, drôle, plein d’aventures.

Vous passerez un bon moment, seul, en classe, en centre de loisirs ou en famille.

N’hésitez pas à donner votre avis sur ce livre dans les commentaires 😉

Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *