le cahier de créations

Le cahier de créations

le cahier de créationsSoyez créatif !

Mettez plus de créativité dans ce que vous faites !!

Ah les injonctifs de ce type, elles fusent dans tous les domaines ! superbes … Mais cela ne nous aide pas beaucoup. Créatif, créativité, créations, d’accord mais comment on apprend et ça veut dire quoi ?

J’ai mis en place dans mes classes élémentaire un cahier de création.

Avant de vous le définir, je vais vous raconter la situation (pas brillante) qui m’a amenée à introduire le cahier de créations dans ma classes. Il m’a semblé sur le coup être la seule solution au problème.

La première fois

Cela remonte aux années 90. J’avais la trentaine et je venais d’être enfin nommée dans une école élémentaire.

J’ai le CM2. Nous sommes en septembre, il fait beau, c’est l’heure de la récréation.

Tout d’un coup ma collègue et moi entendons des hurlements. Deux garçons sont à terre et visiblement se battent. Ma collègue n’est pas plus grande que moi et nous avons un mal de chien à séparer les deux grands gaillards, plus grands, plus lourds que nous. Je m’entends encore leur crier dessus.

Nous rentrons en classe de suite et je ne veux rien entendre dans le rang.

Les deux lutteurs, rouges de colére, essaient bien de brailler quelque chose mais je leur cloue le bec en criant (à nouveau).

Dessiner ses émotions

Les élèves se mettent à leur place et, sans l’avoir prévu, je distribue un cahier de dessin à chacun.

Je donne la consigne : vous dessinez dans quel état vous êtes.

Paul demande ce que cela veut dire. Je lui rétorque :

– Tu es heureux en ce moment ?

– Non, c’est pas juste qu’on soit puni de récré.

– Et bien tu dessines cette injustice !

J’entends Sylvie dire : moi j’ai eu peur.

– Et bien tu dessines ta peur.

C’est le silence total. De toutes façons ils n’ont pas le choix et je suis moi-même bien en colère. Comme Sylvie, j’ai eu peur.

Martine lève la main et me dis :

– Je sais pas dessiner.

– Et bien tu mets des couleurs, tu peux écrire des mots, des phrases.

Je dessine aussi. Ce qui surprend les élèves. Je signale que moi aussi, je suis en colère.

Après une dizaine de minutes, je vois que certains semblent avoir terminé.

Une porte

Je donne la consigne suivante :

– Vous ouvrez une porte en bas de votre dessine et vous dessinez une activité, un lieu que vous aimez et qui vous calme.

– Mohamed : moi j’aime jouer aux légos

– Diana : moi j’aime lire.

– Rodolphe : moi j’aime la mer.

Je leur signale : quand vous avez fini de dessiner dans cette porte, vous tournez la page et vous continuez votre dessin sur les deux pages. Vous pouvez aussi écrire des mots et des phrases sur l’idée du calme.

J’ai observé les deux garçons qui s’étaient battus. Ils ne disent rien. Ils dessinent. L’un deux, John, colorie méthodiquement sa feuille en noir. Cela m’impressionne. Son feutre ne résistera pas à l’activité. Il est moins rouge mais je sens un volcan à l’intérieur. Quand sa feuille est toute noire, je vais vers lui pour lui demander de découper une porte.

– Non, c’est tout noir

–  Oui, je vois mais peut-être y a-t-il un petit trou dans ce noir ? Où aimes-tu aller ?

– A la plage.

– Par un petit trou, tu pourrais voir un grain de sable.

Il prend son compas et troue la page, agrandit un peu son trou et se met à dessiner le sable : des petits points jaunes. Il va remplir sa page.

La classe est habituée à différents moments de parole. Je vais proposer à ceux qui le souhaitent de parler de ce qu’ils ont dessiné ou écrit. Ils peuvent montrer leur production ou pas.

Seulement 3 enfants s’y essaieront. Ce cahier est vraiment un cahier personnel, de l’ordre du journal intime.

Par la suite tous les jeudis, nous travaillerons, jouerons dans le cahier de créations. J’apporte parfois des techniques. Je donne des thèmes. Les thèmes sont rarement anodins : quand j’étais petit, mon plus grand rêve, …

Pourquoi ai-je pensé à ce cahier de créations ?

J’aurais très bien pu me contenter de faire un conseil extraordinaire pour parler de la situation. En fait, tout le monde était en colère ou avait peur, moi y compris. Je ne me sentais pas capable de faire de suite un conseil. Il fallait mettre de la distance.

Ma pratique du journal intime, du carnet de voyage m’a donné l’idée. Certes j’avais plus ou moins dans la tête depuis quelques temps ce cahier de créations mais j’hésitais. Est-ce que cela est pertinent avec des enfants ? Comment l’introduire ?

Le jeudi, je dis, je(u) d’art

Les enfants ont pris beaucoup de plaisir tout au long de l’année à créer dans ce cahier. Le jeudi, nous nous y mettions tous ensemble mais les enfants pouvaient utiliser leur cahier quand ils avaient un moment de libre.

Vous avez compris que ce carnet n’est pas anodin et qu’il vaut mieux l’expérimenter par soi-même d’abord.

Le matériel pour le cahier de créations

Pas besoin de beaucoup de matériel pour démarrer : un cahier, quelques crayons, des vieux magasines, des prospectus, des ciseaux, de la colle. Par la suite, on peut utiliser des pastels, de l’aquarelle, de la gouache.

La suite de cet article (et la prochaine vidéo) aura pour thème : comment démarrer un cahier de créations ?

N’hésitez pas à poser toutes vos questions en commentaire, je m’en inspirerai pour les prochaines vidéos.

Le matériel (lien vers Amazon pour voir les matériaux)

Pas besoin de matériel d’art au départ.

Matériel pour débutants :

Cahier grand format feuilles blanches 

Crayons de couleurs

feutres

pastels gras

pastels secs

aquarelle

ciseaux

papier couleur pour collage

journaux, publicité pour collage

Après rien n’interdit de se faire plaisir avec du beau matériel 🙂

Matériel plus cher

Carnet de dessin

Crayons de couleurs

feutres

patels à l’huile

pastels secs

aquarelle

Deuxième vidéo

Elle va vous permettre de lever (j’espère) le blocage de la page blanche.

3 petits exercices pour libérer votre créativité

En fin de vidéo je vous donne un truc infaillible pour avoir confiance en vous quand vous prenez vos crayons.

1er exercice

Il faut 2 pages. Nous allons commencer sur la page de droite.

Vous choisissez 3 ou 4 couleurs que vous aimez, qui symbolisent le plaisir, la joie.

Vous les étalez simplement ou vous dessinez.

A chaque fois que vous allez entendre votre critique intérieur, vous écrivez ce qu’il dit sur la page de gauche et vous dessinez ce que vous ressentez quand il parle.

Moi, je dessine mon critique intérieur sous forme de gribouillis parce qu’il m’énerve et je choisis du marron (vous trouverez l’explication seule pour le marron).

Il n’y a pas besoin de savoir dessiner. On ne recherche pas le beau, le bien. On recherche à développer sa créativité, à mieux se connaitre et on joue. Le jeu est une des meilleures façons d’apprendre 🙂

Prenez du plaisir à colorier.

Un des obstacles pour réveiller sa créativité, c’est son critique, sa petite voix intérieure toujours prête à jugerIl va falloir la faire taire !

Notez bien les mots que vous entendez en vous.

Puis dessinez votre critique intérieure.

Personnalisez-le, mettez une bouche, des yeux, des oreilles.

Continuez à écrire autour à chaque fois que votre critique se manifeste.

Vous pouvez lui donner un nom. Moi ce sera « la critiqueuse ».

Continuez à étaler des couleurs que vous aimez et écrivez autour ce que vous ressentez, votre état d’esprit. Par exemple : je prends du plaisir à colorier, je trouve que ces couleurs, les unes à côté des autres magnifiques, je suis contente du temps que je me donne, …

Avant de passer à l’exercice suivant, donnez un titre à vos couleurs. Vous pouvez aussi écrire les réflexions qui vous viennent.

2e exercice

Nous allons partir de gribouillis. Vous a-t-on autorisé à gribouiller quand vous étiez petit-e ?

Prenez un crayon noir dans chaque main et gribouillez quelques minutes.

Tournez votre dessin dans tous les sens pour voir s’il n’y a pas un dessin caché.

Coloriez le dessin caché. Trouvez un titre à votre dessin.

3e exercice

Prenez un magazine.

Découpez une image ou une partie d’image et dessinez à partir de cette image.Vous pouvez écrire autour du dessin.

Trouvez un titre à votre dessin. Vous pouvez aussi écrire ce qui vous vient en regardant le dessin.

LE TRUC pour vous donner confiance

Pour vous enlever tout complexe de créativité, pour vous donner confiance quand vous prenez votre cahier de créativité, allez voir une exposition d’art moderne. (photos dans la vidéo)

J’espère que vous prendrez beaucoup de plaisir à ces premier exercices 🙂

N’hésitez pas à les refaire.

Bien sûr, ce cahier est personnel. Nulle obligation de montrer vos créations.

Vous trouverez aussi plein de pas à pas et d’idées

pour petits et grands sur cette page 🙂

Troisième vidéo

Je vous présente à nouveau 3 exercices :

  • le premier utilise les gribouillis,
  • le deuxième répond à la question de plusieurs d’entre vous
  • le troisième exercice va nous faire entrer doucement dans l’écriture.

Le 1er exercice

va partir de gribouillis. Certains m’ont signalé avoir pris énormément de plaisir à gribouiller. Je cite par exemple Julien : « j’ai jamais pu faire cela petit. »

Prenez une feuille volante et un crayon noir. Gribouillez. Puis repasser avec un gros feutre sur quelques lignes. Ensuite autour de quelques lignes, faites quelques graphismes simples : des traits, des ronds, des points, des vagues.

Ensuite découpez votre feuille en lanières de 3 à 4 cm. Puis découpez vos lanières pour obtenir des petits rectangles.

Choisissez-en 3 que vous collez sur votre cahier.

A l’aide de crayons de couleurs ou de feutres tracez des lignes à partir de vos petits rectangles. Dessinez à l’intérieur des nouvelles formes simples puis coloriez.

Quand vous avez terminé, donnez un titre à votre production. Vous pouvez aussi écrire autour vos réflexions, ce que vous aimez dans ce dessin, ce qui vous a fait plaisir. Si vous n’avez pas de place autour de votre dessin. Tournez la page 🙂

Le 2e exercice

répond aux questions et remarques de plusieurs d’entre vous :

“Je n’ai pas de temps.”

Je fais des créations dans mon cahier tous les jours.

Ça peut me prendre une heure ou cela peut aussi me prendre seulement 10 mn.

C’est une routine chez moi.

Je me pose à mon bureau et je barbouille ou j’écris. C’est un temps pour moi que je m’accorde. Je comprends qu’une mère de famille qui travaille peut avoir du mal à trouver du temps pour faire des gribouillis 🙂 J’ai aussi été mère de famille.

Je vous propose donc un petit exercice qui prends 10 minutes par jour.

Il vous reste donc 23h50 minutes pour tout le reste 🙂

Tracez dans votre cahier un quadrillage. Mes carrés font 4 cm sur 4 cm.

Chaque jour, vous remplissez une case. Si un jour vous avez plus de temps, remplissez 2 cases ou 3.

Voici quelques idées pour remplir les casses mais libre à vous de les suivre ou pas.

  1. Le plus simple : vous coloriez la case. Avec une couleur que vous aimez, avec la couleur de votre émotion du moment, au feutre, au crayon de couleur, au pastel, comme vous le sentez.
  2. Vous découpez dans une revue une image que vous collez puis vous coloriez autour.
  3. Vous dessinez et vous coloriez.
  4. Dans un catalogue, vous découpez une forme que vous collez dans une case, vous décorez autour.
  5. Dans un magazine, vous découpez un mot et vous décorez ou coloriez autour.

Voilà 5 petits exercices pour vous amuser 10 minutes par jour. Vous en trouverez certainement d’autres 🙂

Dans ce 3e exercice,

nous allons aborder l’écriture. Pas de panique. Prenez un catalogue, un magazine et découpez une partie d’article que vous collez dans votre cahier.

Survolez l’article et choisissez 10 mots que vous entourez.

Rayez d’un trait noir tous les autres mots.

Avec vos 10 mots, écrivez un petit texte, un petit poème. Vous pouvez utiliser d’autres mots. Vous pouvez écrire vos 10 mots d’une autre couleur. Donner un titre à votre texte.

Je vous rappelle que votre cahier est personnel.

Montrez-le uniquement si cela vous fait plaisir.

Amusez-vous bien, prenez du plaisir.

Et rappelez-vous : l’art, la créativité, c’est bon pour la santé. C’est l’OMS qui le dit dans un rapport de novembre 2019.

Voici le lien : rapport de l’OMS ICI

La vidéo

Pleins d’idées et de pas à pas sur cette page (activités gratuites pendant le confinement)

Si vous voulez utiliser le cahier de création pour travailler sur vous,

 la formation “Osez dire non” pourrait vous intéresser.

 

Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  • 2
  •  
  •  
  •  
    2
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *